Jump to content

Myster Mask

Membre FH
  • Content Count

    637
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    19

Myster Mask last won the day on December 19 2019

Myster Mask had the most liked content!

About Myster Mask

Profile Information

  • Sexe
    Array
  • Identité
    Array
  • Localisation
    Array
  • Club
    Array

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Effectivement, la mécanique est une matière dont la découverte ne permet que de s'apercevoir qu'il y en a encore plus à découvrir. Moi je suis une bille, mais je veux bien qu'on éclaire ma lanterne (au moins assez pour obtenir une bécane qui vole proprement), et je pense que c'est le but de notre petite congrégation. Atteindre le 0 défaut me semble hors de portée d'un modéliste lambda (tel que moi) équipé normalement (avec une presse, une perceuse à colonne et des outils de mesure au 1/💯 de mm, au 1/💯 de gramme, je suis déjà bien au-delà de l'équipement moyen d'un aéromodéliste). Le banc en bois avec des vés faits avec des pointes, ça vaut peau d'balle, effectivement. J'en ai fait l'expérience. Mais le petit montage avec des roulements, il m'a l'air assez bon. Les axes y rentrent en forçant légèrement. A mon avis, il n'y a pas grand jeu. Si je sors l'axe et que je le rentre à nouveau, je retrouve les mêmes défauts aux mêmes endroits. Ce caractère reproductible m'incline à penser que le constat du défaut n'est pas le fruit d'un hasard de montage. Je considère que les japonais sont à l'hélico ce que les allemands sont à l'automobile. Leurs bécanes vaut au moins 3 fois le prix des marques courantes (un Sylphide de chez feu JR, un Freya de chez Hirobo ou un Impaction de chez Quest, ça coûte +2000€, le kit seul) et cela s'explique: ils n'utilisent que du matos top qualité. Ce sont des bêtes de concours. Tout ce blabla pour dire l'estime que je porte à l'ingénierie mécanique nippone. (il n'y a qu'à voir la fiabilité de leurs voitures, à mon avis, ils valent bien les allemands, mais revenons à notre sujet) J'ai testé 2 axes JR, neufs, ils sortent du sachet. Et ben ils ont 1/💯mm. Comment expliquer cela? Je fais peut-être là une erreur, mais clairement: oui. J'ai encore acheté des roulements ce matin. Pour la même référence, vu l'écart de tarif entre un générique et un SKF, SNR, FAG ou autre marque dont le tarif est 3 à 4 fois supérieur au générique, je me dis qu'il y a forcément une raison, ou suis-je un pigeon? (pour un canard, ça la foutrait mal...)
  2. Merci Patrick! J'en suis arrivé à la même philosophie: le 0 défaut est illusoire. Il faut viser l'acceptable, qui va se juger en vol comme le dit Steph. J'ai, comme il le préconise, décidé de laisser à demeure l'anticouple #2 sur le Sylphide#1, puisqu'il ne vibre à priori plus. Et je préfère avoir l'anticouple tripale sur la bécane destinée au concours. J'en profite pour faire un peu de maintenance sur le Sylphide#1. Au bout de quelques centaines de vols, je peux lui accorder ça (c'est surtout que là, on a le temps...). J'ai commandé les thrust bearings, il va falloir leur laisser le temps d'arriver avant de refaire un statio dans le jardin (il paraît que ça vole mieux avec). J'ai déjà changé les roulements du moteur, et au passage je fais un petit retour d'expérience sur les roulements hybrides céramique-métal haute qualité vendus par Boca-Bearing, censés tenir vaaaaachement plus longtemps: ça ne sert à rien. Le roulement du bas était défoncé, et dire qu'il grattait est un doux euphémisme. Pour des bidules vendus 20$ l'unité, censés être sans maintenance, c'est raté. Dès que la bécane retourne en vol, je vous tiens au courant. Et je reviendrai avec ma nouvelle théorie sur la vibration mystérieuse dès que j'aurai pu la valider. A bientôt donc....
  3. Je suis d'accord avec toi: le serrage des pales d'anticouple très important. Je le fais super précisement: assez "fort" pour que la pale n'ait pas de jeu de battement le moins fort possible pour qu'elle soit le plus libre possible en rotation, ce qui lui permet de s'aligner facilement, et surtout d'abimer le moins de choses possible en cas de touchette. Au final, c'est un peu comme les chapes: ça doit tenir tout seul, mais bouger dès qu'on l'effleure. Sinon, effectivement, soit il y a du jeu, et ça branle, soit c'est trop serré, les pales ont du mal à s'aligner et à s'équilibrer, ça vibre.
  4. Avé tout le monde, voila ce que j'ai trouvé de plus simple (mais que j'espère néanmoins efficace): 3 roulements, dans un bout de tube pour les garder alignés L'axe à contrôler/redresser rentre nickel. Et il faut je moins de jeu possible. Pour supprimer le jeu, on pourrait mettre un roulement légèrement de travers. On ne va pas le faire tourner à grand vitesse. Après, il faut trouver de quoi maintenir ça de la façon la plus possible avec le comparateur. J'ai longtemps délibéré, et en suis arrivé à la solution finalement la plus efficace et la plus simple à mettre en oeuvre: l'étau... Là, on peut secouer le bazar. Déformer Bob l'étau... pas de danger! Rq: avoir 3 roulements, ça permet de pouvoir serrer un petit peu sans déformer les roulements (qui peuvent être de toute façon de vieux roulements). Ensuite, le petit ajourage que j'ai fait à la meule, ça sert à ça: On tourne l'axe avec le doigt! Sans déconner, ça c'est trop fort. J'chuis fier de ma trouvaille.... Et le point qui va permettre de ne pas passer une après-midi à monter/démonter cent fois un axe: 1/ On peut y tirer dessus sans démonter 2/ On peut mesurer, et donc doser la déflexion qu'on y met (et pas tirer au p'tit bonheur la chance), 3/ Voir le résultat dans les secondes qui suivent Tadaaaa. Avec ce montage tout con relativement accessible (parce qu'en fait le tube qui tient les roulements n'est pas vraiment indsipensable), j'ai fait en 5min mieux qu'en tout un après-midi. Note: Il y a malgré un truc que je comprends pas bien: il y a un axe qui avait 2/💯 de déflection quand je l'ai mesuré sur le boîtier d'anticouple, et bien dans ce montage il n'a même pas 1/💯. L'aiguille bouge à peine. Comment c'est possible? Ça se redresse tout seul la nuit ces trucs-là? Anecdote: Juste après cet manip que je trouve fantastique, bien sûr, j'ai appelé un ami qui fait de la maquette, et qui m'a dit "de toute façon, quelque soit l'axe que tu mettras, ça ne tournera jamais strictement rond, car tu as du jeu entre les roulements et l'axe, sinon tu ne pourras glisser l'axe dans le roulement, c'est encore plus prononcé pour le mât principal". Maintenant qu'il l'a dit, ça paraît évident. Il y a des fois, je me demande si on ne croit pas faire des trucs hyper précis, alors qu'en fait ça ne sert à rien, parce qu'il y a pas un truc gros comme une maison qui nous échappe complètement, si on pige bien comment l'univers fonctionne, s'il y a un dieu pour les hélicoptéreux, si ma vie a un sens...
  5. Ah ouais, rien que pour faire l'outil, ça va m'occuper un moment. Mais je vais étudier le principe... ça n'a pas l'air con, son truc.
  6. Bon, j'ai sorti le tube de queue. Pas de craquelure, de signe de délaminage, fait un bruit "plein" en le tapotant. Bref, tout semble normal... Idem pour les haubans. Une autre idée? Au passage, je vais essayer de bricoler un banc de redressage des axes, un truc avec un peu plus de méthode, parce que mesurer un écart, sortir l'axe, tirer dessus, le remettre, constater soit que rien n'a bougé, soit que l'écart est maintenant de l'autre côté, et recommencer.... ça a duré bien trop longtemps, pour un résultat médiocre, en manipulant (donc en abimant) trop la machine. Comme j'ai profité de la manip pour changer les roulements de l'anticouple de Sylphide#1 (bien qu'ils roulaient impeccablement), j'ai conservé les anciens roulements qui vont me servir à faire le "banc" de correction. Je ne sais encore exactement comment réaliser ce machin, mais il doit y avoir un moyen de faire... a vais réfléchir à ça (idées bienvenues).
  7. Remarque, là oui, tout est possible. Je commence même à penser qu'un esprit est venu se réincarner dans le tube de queue. L'esprit d'un grand électrocuté, d'un dieu du zouk, ou de la main gauche de Rocco Siffredi...
  8. Pas con. Je théorise là-dessus: Le 0 défaut n'existe pas. D'ailleurs même le Sylphide#1 n'a pas un axe parfait, et ça ne se voit absolument pas sur l'analyse des vibrations. A fortiori le Sylphide#2 a au moins une petite vibration. Si il y a un défaut sur le tube, peut-être que ça n'amortit plus grand chose, ou même que cela entre en résonance, rendant cette vibration très perceptible. C'est plausible?
  9. Tube de queue? C'est un truc en carbone. C'est indéformable. Les tirants peuvent entrer en résonance, amplifier une vibration, mais ne sont pas source. D'autant qu'ils sont placés pareil sur les 2 machines. Néanmoins je vais tout de même y jeter un oeil. Au point où j'en suis... Pour la tondeuse, à part l'approvisionnement en courroies, ça va.
  10. J'ai passé l'après-midi à tenter de redresser mes axes. Pour avoir 0 de déflexion, là, il faut une intervention divine.... Comme sur le Sylphide#1, il y a vait 1/💯mm, je me suis dit "visons le 1/💯". Et au bout de 2354 démontages-tordages-remontages-mesurages, coup de bol, je suis tombé sur 0,5/💯. Hop, on ne touche plus à rien, on remonte tout, et on envoie la sauce. Et.... Ça vibre autant... Sa race... Alors je me suis lancé dans la manip' d'intervertir les 2 anticouples, celui tripale du Sylphide#1 qui tourne nickel, avec celui du Sylphide#2. Voici le nouveau log du Sylphide#2: Rappel, la fréquence de l'anticouple est ~110Hz Comme on peut le voir, les vibrations ont fortement diminué, d'un facteur 3 je dirais, mais elles sont toujours là. Alors que cet anticouple ne vibrait pas sur le Sylphide#1. Poussons la manip' jusqu'au bout: l'anticouple du Sylphide#2, le bipale qui vibrait (vous suivez toujours???), je l'ai monté sur le Sylphide#1. Ça donne ça: Où sont passées les vibrations de cet anticouple???? Y'a pu. Fini. Envolées. Mais alors.... ça veut dire que la vérité est ailleurs???? Là, je n'arrive plus à réfléchir. Je ne comprends plus rien. Mes amis, j'erre dans les ténèbres de l'interrogation. Je déambule dans les limbes du doute. C'est nuit noire... Mes amis, apportez-moi la lumière💡.... Je vais tondre.... Ou me reconvertir à la pêche. Ah zut, on ne peut pas sortir. Faich'.
  11. Tudieu.... Alors la question que tu attendais: comment fait-on pour redresser ça? Y'a t'il une méthode en "tirant" dessus plutôt qu'en cognant dessus? J'ai un étau, un marteau, des tubes (de plomberie), et une petite presse manuelle. Que puis-je faire avec ça?
  12. Avé camarades, avant d'attaquer la manip d'intervertion des anticouples antre Sylphide#1 (qui fonctionne impeccablement) et Sylphide#2 (dit "la chèvre"), j'ai décidé de faire comme pour l'axe principal: une mesure in situ. J'ai dit parlé d'un truc impossible? Et ben manifestement la mécanique se fout de la probabilité.... Wouaaaa.... sa race....un peu plus de 5/💯mm !!! Bon pour être honnête, j'ai testé les 3 axes que j'ai. 2 ont 2/💯mm, et celui en phot, c'est le pire, à 6/💯mm. La question: 2/💯, c'est beaucoup ou pas??? M'en va faire la mesure sur Sylhpide#1 et vous dire si c'est "standard" sur cette bécane.... ou pas... Rq: En faisant tourner l'axe doucement, je tapotais doucement sur l'ensemble pour le faire légèrement vibrer afin de "libérer" l'aiguille du comparateur des frictions. A ce niveau de détail, quand on tourne les axes avec les doigts sur le banc en V bricolé, ce n'est pas assez précis, ça interfère avec la mesure. De plus, sur ce banc, on mesure un écart au milieu de l'axe, qui est moitié moins important que l'écart en bout d'axe, donc encore plus dur à détecter. Bref, in situ, c'est le mieux.... Quelle aventure!
  13. Je vais faire ça. De toute façon je n'ai pas d'autre piste. J'ai changé TOUS les éléments UN PAR UN: la poulie d'entraînement de la courroie avec son pignon et ses 2 roulements (l'ensemble) La courroie une par une: la plaque droite du boîtier d'anticouple, puis la gauche, avec leur roulement. la poulie l'axe Le hub Honnêtement, je ne vois plus où intervenir. Ce qui m'interpelle, c'est que d'habitude c'est un déséquilibre de l'ensemble hub+pales. Or là tout est équilibré. J'ai testé 1 autre axe tout neuf, et qui n'indique pas 1/100ème d'écart au comparateur. Mais quand je fais le test suivant: je perçois une infime vibration, à peine perceptible près du boîtier, mais plus perceptible quand on va vers l'extrémité. Soit tous mes axes sont tordus, et de la même manière (car ils donnent tous le même résultat, le truc impossible), soit il y a une source quelque part d'introuvable.... Je peux encore essayer le pignon d'entraînement de l'anticouple Mais si c'était lui qui n'avait pas la bonne forme, la fréquence de vibration serait celle de l'axe principal, et non celle de l'anticouple. Je vais intervertir avec l'anticouple du Sylphide #1 qui fonctionne bien. Parce que sinon, à part danser autour en égorgeant un poulet sur des chants vaudous.... z'ai pu d'idées....
  14. Bien, je m'exécute... Je vous présente Sylphide 1er... Equipé à peu près pareil, notamment du Spiritueux. C'est une machine qui commence à prendre du jeu (quelques centaines de vols, rien changé depuis....j'me souviens plus. Va falloir que j'm'y mette... mais c'est d'sa faute, il vole nickel) Et son spectre sans les pales principales: Malgré l'anticouple tripale, ça vibre moins que le moteur, dont il me faudrait manifestement changer les roulements. Quand le moteur démarre, ça fait un boucan mécanique qui crie "changez-moi, changez-moi, changez-moaaaaaa". J'ai bien fait de faire ce petit test sur banc. Merci Steph. Bref, à retenir: la vibration de l'anticouple n'est pas du tout une anomalie standard due à la conception. Voyez-vous un autre enseignement à en tirer, mon cher Holmes?
  15. Yep, on peut dire que tu as l'oeil. J'ai changé cet axe. Le moteur n'est, je pense, plus un souci. Pour l'axe, ce n'est pas +3/100mm d'un côté et -3/100 de l'autre (ce qui fait 6/100mm de débattement) , mais de 0 (déviation de l'auguille la plus faible) à +3/100. Donc j'ai bien 3/100 de débattement en haut de l'axe. Je pense que c'est convenable, car je n'ai plus le spectre ne montre quasiment plus de vibration à la fréquence de la tête de rotor. Mon souci majeur reste l'anticouple (ou la courroie). Car j'ai repassé tout l'ensemble tournant à l'équilibreur, re-vérifié l'axe. Tout semble nickel. Les roulements sont neufs, entre les doigts ils tournent hyper souplement. Pensez-vous que cela vaille le coup de les changer tout de même? J'ai commandé une courroie neuve. Je l'attends...

Copyright 2002-2017 par FRANCE-HELICO.COM

France-Helico est un site créé sans but commercial par des passionnés de l'hélicoptère.
×