Aller au contenu

1100xx25

Membre FH
  • Compteur de contenus

    39
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de 1100xx25

  • Rang
    Pilote

Contact Methods

  • Skype
    technicien micro mécanique
  1. HELICOS fini ?

    Bonsoir je poste très rarement sur ce forum que je lis par ailleurs régulièrement. Ce sujet m'interpellant, je viens apporter ma (modeste) pierre à l'édifice : Je suis entièrement d'accord avec Steph lorsqu'il établit le parallèle entre disparition des barres de Bell au profit des modules fbl et la désaffection pour la discipline. Je suis fan de mécanique et toutes les pièces mécaniques, hormis embrayage, engrenages, ... a été usiné par mes soins. Je suis parti des caractéristiques de l'XLV Vario pour concevoir sur une base éprouvée. Bien sur mon appareil possède une barre de Bell et j'avoue que si je devais passer au fbl, mécaniquement simpliste, j'arrêterais immédiatement. Le réglage d'une machine à barre de Bell est beaucoup plus évident et intuitif que la mise au point, très abstraite d'un module fbl quel qu'il soit. Je pense que ce que souhaite un débutant dans la catégorie c'est démarrer avec un modèle peu contraignant à configurer, sans passer des heures à jongler dans des menus abscons, à triturer des paramètres informatiques. A mon sens l'erreur magistrale a été d'ériger ces modules en maitres absolus de la gestion du vol de nos appareils, ce qu'ils ne sont absolument pas. Leur avantage est par contre évident en maquette en permettant au modèliste de coller au plus près au modèle original.
  2. Spartan Quark

    ANNONCE EXPIRÉE !

    • VENTE
    • Etat Neuf

    Ayant au final opté pour un éprouvé gy401 convenant mieux à mon style de pilotage, je mets en vente mon Quark Spartan en état neuf puisqu'il n'a fonctionné que 20mn.

    65,00 €

  3. Alouette lll échelle 1/6.8

    J'interviens un peu tard sur ce post : si le disque rotor s'incline, ce n'est pas parce que l'axe se tord, et heureusement (il se tordrait alors dans tous les sens et pas uniquement dans une direction) c'est du à la différence de portance des pales opposées, cette différence de portance étant générée par l'ordre donné au cyclique. Si, pour un rotor tournant à gauche, on donne un ordre de cyclique avant, la pale passant à droite va perdre de la portance, celle de gauche en gagnera et en raison de la précession gyroscopique de 90 degrés, l'hélico s'il vole s'inclinera sur l'avant ou si il est posé, c'est le disque totor qu'in s'inclinera sur l'avant.
  4. Une nouvelle Gazelle électrique

    C'est exactement celà, c'est une denture au module 0.7.
  5. Une nouvelle Gazelle électrique

    Ce changement de nombre de dents est du ici au module qui passe de 0.7 à 0.6 ce qui est donc logique. Si le module ne change pas, le nombre de dents ne variera pas.
  6. Une nouvelle Gazelle électrique

    Non non, le nombre de dents restera constant pour un module et un diamètre primitif (ou extérieur) donnés. Ce sont les dents qui seront soit parallèles à l'axe soit inclinées suivant un certain angle qu'on appelle angle d'hélice.
  7. BELL UH-1N

    Encore une fois, la chape ne s'est pas arrachée de la vis (cf la photo où l'on voit la vis encore engagée dans le petit morceau de chape restant), c'est la chape qui s'est sectionnée au dessus. Même si la vis avait été engagée de 3mm ou plus, le résultat eût été le même.
  8. BELL UH-1N

    Entièrement d'accord mais il n'empêche que cette chape a tout de même cédé. Plusieurs raisons peuvent en être à l'origine : le roulement du plateau qui force, transmettant les efforts subis par la partie intérieure à la partie extérieure, le fait de visser dans la chape sans taraudage préalable a creé une déformation importante du plastique générant une amorce de rupture ou tout simplement un moulage de la chape dans un matériau de mauvaise qualité, pas assez élastique pour ce genre de pièce.
  9. BELL UH-1N

    Je pense que ce genre de chape est surtout conçu pour encaisser des efforts de traction/compression suivant leur axe mais leur appliquer des efforts d'intensité non linéaire, comme l'arrêt en rotation du plateau cyclique, non perpendiculaires à cet axe relève d'une certaine crédulité.
  10. BELL UH-1N

    Je me permets d'attirer votre attention sur un point : la longueur de vis engagée dans la chape n'est à priori pas en cause, bien que de toute façon très insuffisante. Sur la photo de profil du renvoi où l'on voit la vis encore présente, on peut constater la présence de la partie de la chape vissée dans celle ci, c'est donc la chape qui s'est rompue sans doute sous des contraintes supérieures à sa résistance, couple de torsion associé à des vibrations, ... Donc bien que le fait de remplacer la vis par une plus longue soit évidemment à faire impérativement, il ne faut pas pour autant penser que tout risque est écarté et peut-être remplacer la chape défectueuse risquant de se rompre de la même manière après sa partie solidaire de la vis par un modèle plus adapté.
  11. Dérive de l'anticouple

    Je suis à côté de Besançon. Je vais procéder par paliers, tout d'abord réglages gyro comme tu indiques, changement de marque de servo, puis si rien n'y fait, changement de gyro et je pense qu'une de ces manips devrait éradiquer le problème.
  12. Dérive de l'anticouple

    Oui, les gains du gyro étaient réglés (peut-être trop) haut de l'ordre de 75-80%. On m'a questionné sur le moteur, oui, mon moteur est rodé, environ 5 litres de carburant. Il arrive toutefois quelquefois un raté, dans ce cas, le gyro réagit, comme il réagit lors d'une soudaine augmentation de régime/pas. Sa fonction de réaction à une variation du couple rotor n'est pas affectée, simplement la position neutre du servo est décalée d'environ 5 degrés, ce qui, manche au neutre occasionne une rotation de l'appareil autour de son axe rotor (environ un tour/5 secondes), que ce soit en mode normal ou avcs, ce qui, pour ce mode précis n'est pas logique, le gyro devant automatiquement corriger cette dérive.
  13. Dérive de l'anticouple

    Tout d'abord, merci à tous les intervenants de vous creuser autant la tête. Au sol, moteur en marche jusqu'au décollage, le neutre ne se décale pas, ça n'est qu'une fois décollé, j'imagine au moment où le gyro commence à bosser pour maintenir le cap initial que le neutre se décale, ce qui accréditerait la thèse d'un composant défaillant, thèse à laquelle je n'avais pas pensé mais qui tient la route. Ensuite, mon moteur aisi que la transmission primaire et le silencieux sont montés sur un faux chassis relié au chassis principal par 5 silentblocs de diamètre 16 x 10mm de long avec un filetage M5 à chaque extrémité donc les vibrations hautes fréquences générées par le moteur et l'échappement sont filtrées (cérifié par mes soins). Je pense essayer de trouver un autre GY401 pour essais comparatifs, tant cette hypothèse du composant défaillant en fonctionnement me parait plaisible.
  14. Dérive de l'anticouple

    A Steph, le neutre se dérègle angulairement, le palonnier est sensiblement vertical lorsque je mets sous tension la radio, au décollage et en mode normal, au neutre l'hélico ne pivote pas, une vingtaine de secondes plus tard, le palonniers au neutre est environ à 5 degrés de la verticale et l'hélico pivote. Ce qui est surprenant c'est qu'en mode avcs, censé rendre l'axe lacet imperturbable, l'hélico pivote de la même manière sans que le gyro cherche à compenser. A jean Paul, je ferai des essais en mode digital et sinon, j'essaierai le servo dédié de la marque, ce qui était le cas sur mon Benzin Trainer.
  15. Dérive de l'anticouple

    Oui je suis catégorique sur ces faits, simplement, il ne s'écoule pas quelques minutes, mais quelques secondes, peut-être une dizaine, il faudra que je vérifie, avant que le phénomène n'apparaisse. Si j'éteins et ne rallume que le récepteur, idem, le gyro se recale pour quelques secondes puis le neutre se dérègle. Je n'ai pas essayé de n'agir que sur l'émetteur.

Copyright 2002-2017 par FRANCE-HELICO.COM

France-Helico est un site créé sans but commercial par des passionnés de l'hélicoptère.
×