Jump to content
  • La Securité

       (0 reviews)

    mike

    Je rappellerai souvent les consignes de sécurité élémentaires au démarrage (fréquence libre, tenue du rotor, moteur au ralenti pour démarrer, aucun mixage activé, mode normal.), afin que celles-ci soient bien ancrées dans votre servo… heu ! Cerveau…

    Avant même de donner le coup de démarreur, faites une verification des commandes. Il n'est pas rare , apres avoir démarré la machine, de se rendre compte que la radiocommande n'est pas dans le bon "modèle" lorsque vous utilisez le même emetteur pour plusieurs machines.

    Il faudra absolument à ce qu’il n’y ait personne autour de l’appareil lorsque le rotor commencera à tourner. La vitesse des bouts de pales pouvant atteindre les 400 km/h, je vous laisse imaginer les dégâts corporels qu’elles peuvent infliger en cas de rencontre avec n’importe quelle partie du corps.

    Aussi, il ne faudra pas s’approcher (vous, le pilote) à moins de 5 m de l’hélicoptère rotor tournant, sauf lorsque le moteur sera au ralenti, pour le freiner avec la paume de la main posée sur la partie centrale. Attention dans ce cas aux jambes, aux vêtements qui pendouillent, et à l’antenne de la radiocommande !

    Attention aussi aux spectateurs toujours curieux qui ne manqueront pas de s’agglutiner autours de vous, lorsque la machine aura émit ses premiers râles ! Veillez à faire la police, et ne pas hésiter à leur dire de se tenir à distance de l’hélico et aussi de vous (attention aux enfants, aux chiens, etc. !).

    Une règle importante à respecter sur tous les terrains: votre appareil devra évoluer devant vous à une distance raisonnable. les translations ne devront en aucun cas se faire au dessus de votre tête.

    Et surtout, il est trés important qu'à aucun moment de l’évolution de votre appareil,que celui-ci se trouve entre vous et les spectateurs.

     

    Les spectateurs devront se trouver systématiquement dans votre dos et à une distance importante.

    L’hélicoptère pouvant dévier dans n’importe quel sens, au cours du vol stationnaire, la direction du fuselage ne sera pas une indication de sa trajectoire. Il serait stupide, si des spectateurs sont derrière vous, de reculer lors d’une éventuelle embardée de la machine, et de se retrouver derrière les curieux !

    Un mot aussi sur la sécurité qui sera développée plus loin. L'hélicoptère radiocommandé n'est pas un jouet pour adultes attardés qu'on achète sur un coup de tête !

    C'est une machine volante relativement complexe, fragile et délicate, qui peut se révéler dangereuse, et qui ne tolère pas les assemblages approximatifs. Aussi des mesures de précaution devront êtres prises pour éviter l'usure prématurée des différents composants et les accidents corporels pour vous et pour les spectateurs qui pourront en découler.

    De plus, ne penser pas qu'un hélicoptère n'a pas besoin d'espace pour voler. Sortez-vous tout de suite de la tête l'idée séduisante d'essayer de le faire voler dans votre jardin, même si c'est un grand jardin (sauf si vous habitez un grand parc dégagé de plusieurs hectares, mais bon !).

    Même en électrique (moins de nuisance sonore, l'hélicoptère en stationnaire peut déraper dans tous les sens sous l'action d'une rafale de vent ou un ordre mal appliqué. La direction du fuselage n'est pas la direction qu'il peut prendre. Si le mur de votre maison, la clôture, un arbre ou pire, un curieux, se trouvait sur sa trajectoire, inutile de vous expliquer les conséquences!

    II lui faudra donc de l'espace, ne serait-ce pour que vous ayez le temps de réagir afin d'appliquer les corrections dans le bon sens. Et puis psychologiquement parlant, il est traumatisant de savoir ces obstacles près de vous et de votre cher hélicoptère.

    En plus, si une panne radio, un brouillage radio ou une panne mécanique survenait et que votre joujou se mette tout seul plein gaz, il pourrait partir en altitude dans une superbe parabole pour retomber sur la maison du voisin ou, plus grave sur votre voisin (ben quoi ? Ça peut arriver !)

    Un hélicoptère dont le rotor tourne peut glisser dans n'importe quel sens.

    Un coup de vent un ordre mal appliqué, une panne mécanique ou radio peuvent le faire se déplacer dans n'importe quelle direction.

    C'est la raison pour laquelle il faut de l'espace pour faire tourner un hélicoptère.

    Les pales atteignent à leur extrémité une vitesse de l'ordre de 400 km/h.

    En cas de contact avec quelque chose ou quelqu'un, les dégâts pourront être très importants.

    Elles éclateront et pourront devenir des projectiles.

     

    ATTENTION : La fiabilité ne sera jamais garantie à 100%, et il existera toujours un risque de panne, quelque soit le soin que vous aurez mis pour assembler votre mécano et votre niveau de pilotage...

     

    II faudra aussi s'habituer au bruit généré par l'hélicoptère qui, bien que non assourdissant (quoique !), pourra engendrer un stress paralysant (phénomène qu'on n'a pas sur le simulateur !). Dans toutes les phases de vol, aussi bien au décollage, à l'atterrissage que pendant le vol, le bruit sera quasiment le même, presque plein gaz ! Même à 5 mètres de vous !

    De plus, de savoir le rotor tournant pas très loin de vous, il y aura parfois de quoi paniquer, au début en prenant conscience du danger potentiel que représente ce hachoir à viande volant !



    User Feedback

    Join the conversation

    You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

    Guest

    • This will not be shown to other users.
    • Add a review...

      ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

        Only 75 emoji are allowed.

      ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

      ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

      ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


Copyright 2002-2017 par FRANCE-HELICO.COM

France-Helico est un site créé sans but commercial par des passionnés de l'hélicoptère.
×